Double découverte : Lyon et le cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Tous les ans, en général en période de vacances et de changement de rythme, je me dis que je ne bouge pas assez de chez moi et que cette année, c’est décidé, je vais me faire une escapade par mois. Pas forcément le bout du monde, juste découvrir ou redécouvrir quelques villes de France ou des environs. Lyon figurait en tête des villes que j’avais envie de visiter depuis longtemps et fin novembre j’ai eu la chance d’être invitée à une journée presse à Lyon pour découvrir le cardon. J’ai profité du voyage pour prolonger un peu le séjour et découvrir également cette ville magnifique.

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Je connaissais le cardon sous sa forme de plante mais je ne l’avais jamais goûté. Par chez moi, tout là haut, il n’est pas très courant dans les cuisines mais à Lyon c’est presque une spécialité (enfin durant mon petit séjour là-bas j’ai cru comprendre que des spécialités culinaires il y en a beaucoup) qui se cuisine beaucoup en période de fêtes. Les Lyonnais les cuisinent notamment en gratin avec de la moelle.

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Nous avons donc été accueillis par Lionel Grollemund, PDG de la Maison Malartre, une entreprise familiale lyonnaise, pour en savoir un peu plus sur ce légume qui ne se laisse pas facilement apprivoiser. Les cardons sont cultivés sur les coteaux du Lyonnais. Avant la récolte, qui s’effectue en automne, les cardons sont blanchis c’est à dire que les côtes sont attachées entre elles et emballées dans un film ou un papier opaque. Cette opération permet d’attendrir les côtes. Les cardons sont ensuite triés, éffilés, coupés et mis en bocaux. Le cardon est de la même famille que l’artichaut et son goût s’en approche un peu.

A l’origine la Maison Malartre produisait des quenelles. L’offre s’est aujourd’hui diversifiée autour d’autres produits Lyonnais (cardons, escargots, sauces, compotes, …) à découvrir sur leur site. Merci à Lionel et Bénédicte pour la visite.

Lyon, à la découverte du cardon

Après la visite de l’unité de production, cap sur la Halle Bocuse. Tous les grands noms de la gastronomie lyonnaise se côtoient dans cette Halle chaleureuse. Après un tour de la Halle en passant par la maison Sibilia (charcuterie Lyonnaise) et La Mère Richard (fromages) nous avons pu goûter quenelles et cardons qui étaient au menu du déjeuner pris au restaurant de la Maison Malartre.  J’ai trouvé la quenelle extra, avec une bonne tenue, ni trop ferme, ni trop molle, un assaisonnement bien dosé et une sauce délicieuse. Avec le gratin de cardon c’était parfait ! Merci à Julie et Caroline pour cette pause déjeuner.

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Nous avons ensuite pris un peu de hauteur. Direction Fourvière pour nous rendre à la Villa Florentine, un hôtel 5 étoiles et son restaurant gastronomique, Les Terrasses de Lyon. Le chef, Davy Tissot, nous a fait une démonstration de ces talents. Il a revisité le cardon en réalisant une recette intitulée « émulsion crémeuse de cardon, oeuf de poule cuit mollet, grattons de foie gras poêlé ».

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

C’est toujours très enrichissant de voir travailler un grand chef. Je sais maintenant comment obtenir un oeuf mollet parfait et comment cuire du foie gras sans perdre tout le gras dans la poêle. Merci chef !

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

La démonstration s’est clôturée en beauté par une dégustation digne de cet établissement et de son talentueux chef. Sur cet étonnant goûté, nos routes se sont séparées. J’ai passé une très agréable journée gourmande en compagnie d’Émilie (Aime & Mange), Madeleine (La Cuisine des 3 soeurs), Jenna (Bistro de Jenna), Lou (La Cantine des Cousins), Cléa (Cléa Cuisine), Valérie (Framboise & Bergamote), Stéphanie (Cuisine moi un mouton), Denise (GourmanDenise) et Mireille (Menu-Propos), les autres blogueuses, de Mylène et de Lionel.

Un grand merci à Mylène Gouvion, de l’Agence Émulsion et du blog Cuisine & Vanity pour la parfaite organisation de cette journée. Un grand merci également à la Maison Malartre.

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

La suite en image de ma balade dans les rues de Lyon.

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Lyon, à la découverte du cardon

Rendez-vous sur Hellocoton !

Chips d’ananas

photographie culinaire chips d'ananas

photographie culinaire chips d'ananas

Au supermarché je suis tombée sur d’énormes ananas tout verts. Je pensais qu’ils n’étaient pas mûrs, mais le vendeur m’a expliqué que ces ananas poussaient au bord de la mer, ce qui leur donnait cette jolie couleur verte. Au passage, j’ai appris à reconnaître un ananas mûr. Il faut tirer sur une feuille au centre, celle-ci doit céder assez facilement et le bout doit être humide. Je rentre donc chez moi avec mes ananas verts mais mûrs et j’ai eu envie d’en utiliser une partie pour faire des chips. C’est un peu long à cuire mais ultra facile à faire et surtout le résultat est délicieux : un concentré de goût, croustillant à souhait et sans aucun ajout de sucre ou de matière grasse. En plus, gros succès auprès des enfants alors que l’ananas d’habitude, bof bof…

Chips d’ananas
Pour 4 personnes

Préparation : 15 minutes
Cuisson : 2 heures

• 1 ananas

Préparation des chips d’ananas :
Éplucher l’ananas et supprimer les yeux. Couper l’ananas en deux dans la longueur et couper chaque moitié en tranches fines à l’aide d’une mandoline.

Cuisson des chips d’ananas :
Préchauffer le four à 80° C. Étaler, sans les superposer, les tranches d’ananas sur des plaques de four recouvertes de papier sulfurisé. Enfourner pour 2 heures environ en retournant à mi-cuisson (les chips doivent prendre une belle couleur dorée et devenir très croustillantes en refroidissant).

Pour conserver vos chips bien croustillantes, vous pouvez les conserver dans un bocal fermé hermétiquement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Délice sucré à l’avocat et glace au yaourt

photographie culinaire "made in brasil" délice sucré à l'avocat et glace au yaourt

Voilà, M. Hazard a procédé au tirage au sort et les gagnants sont :

- Christophine
- Blandine
- Iris
- Bretonneatoutprix
- Ocalinex

Bravo à tous les cinq ! Je vais vous envoyer un mail de confirmation avec les informations nécessaires pour recevoir votre exemplaire de « Made in Brasil »

Merci à tous pour vos commentaires. En lot de consolation, pour ceux qui n’auront pas la chance de recevoir le livre, voici une nouvelle recette tirée du livre « Made in Brasil ». Au Brésil, l’avocat est surtout consommé sucré. Pour moi, c’était encore une découverte culinaire. Je n’ai jamais pensé utiliser l’avocat en dessert et j’ai trouvé ça vraiment délicieux. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Made in Brasil – 5 livres à gagner !

stylisme et photographie culinaire sur le livre made in brasil

Je suis en pleine refonte de mon blog (depuis le temps que j’en parle… ça arrive, si si !) et j’espérais vous le présenter en même temps qu’un projet qui a réchauffé mon hiver. Mais après une si longue absence faudrait pas risquer l’overdose de nouveautés non plus. Alors une chose à la fois, le nouveau blog attendra ! Aujourd’hui je vais vous parler Brésil. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soupe thaï de crevette et poulet à l’hibiscus

photographie culinaire soupe thaï de crevettes et poulet à l'hibiscus
photographie culinaire soupe thaï de crevettes et poulet à l'hibiscus

Je ne sais pour vous, mais moi je n’ai pas vu passer ce mois de novembre ! Il s’est passé tant choses en un mois. Une exposition à Paris, un concours à Soissons, une super rencontre pour la préparation d’un livre, plein de recettes, plein de photos (je ne vous dis même pas combien !), un WorkLab à la Co-Factory, un menu pour la Compagnie de Charlie. Même pas eu le temps de désigner le gagnant de la bouteille de Champagne de Vignerons. Pour ma part, le concours s’est arrêté au Salon du Blog Culinaire de Soissons. Les 4 finalistes sont Philou, Isa-Marie, Marina et Isabelle. Y avait du niveau quoi et mes petits sushis balls n’ont pas fait le poids !

Tadaaa ! Après un tirage au sort dans les règles (toi là, choisis un numéro entre 1 et 25) c’est ELLEADDAH qui est la gagnante de la bouteille de Champagne de Vignerons. Bravo !

Parlons recette, un petit peu ! Je vous propose une recette que j’ai réalisée il y a environ un an deux ans pour Emile Henry, mais que je n’avais jamais postée. Je suis fan des saveurs thaï. La citronnelle, le gingembre, le lait de coco, la coriandre sont des ingrédients que j’utilise beaucoup. J’adore également la saveur acidulée de l’hibiscus et j’ai pensé qu’elle s’associerait bien avec cette soupe. Pari gagné, c’est délicieux et la petite nuance rosée que l’hibiscus ajoute est vraiment surprenante.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Festival de la Photographie Culinaire – Expo au Paname Art Café – Paris – du 11 au 26 novembre

Photographie culinaire - Laetitia Vasseur

Un petit post en passant pour faire un peu d’auto-promotion. Dans le cadre du Festival International de la Photographie Culinaire qui se déroule en ce moment à Paris, j’ai la chance d’exposer une série de 15 photographies noir et blanc au Paname Art Café du 11 au 26 novembre. Le Paname, situé dans le quartier République à Paris est un très chouette lieu que je vous invite à découvrir, il s’y passe plein de choses. Le vernissage a lieu le jeudi 14 novembre dès 20 h, si vous êtes dans le coin n’hésitez à venir me faire un petit coucou, je serais heureuse de vous voir.

Je vous rappelle également qu’il vous reste 2 jours pour participer au concours et tenter de gagner une bouteille de Champagne de Vignerons.

Pour finir, je serai présente au Salon du Blog Culinaire de Soissons pour réaliser ma recette de Sushi balls à la truite fumée et coeur crousti-fondant au safran. J’ai été repêchée pour ce concours puisque j’ai obtenu la 11è place et seuls les 10 premiers étaient sélectionnés pour la suite du concours. Il y a eu un désistement et me voilà à nouveau dans la course !

Quelques planches extraites de mon portfolio (qui n’est toujours pas en ligne !) :

Photographie culinaire - Laetitia Vasseur

Photographie culinaire - Laetitia Vasseur Photographie culinaire - Laetitia Vasseur

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails