… et j’ai trouvé des petites pommes, un pâtisson, une betterave et un radis noir.

Pour quoi faire me direz-vous ! Et bien pour participer au concours de photographie culinaire organisé par 750 g à l’occasion du Festival International de la Photographie Culinaire qui se déroule à Paris du 29 octobre au 14 novembre 2010. Le thème pour cette deuxième édition du festival est celui du végétal (fruits et légumes, herbes, céréales, fleurs, épices…). Je suis super charette en ce moment au niveau boulot et… certains diront que je m’égare (et je sais de qui je parle !) mais j’avais vraiment envie de participer à ce concours. Alors comme d’habitude, je fais comme j’ai envie et c’est sur le fil que je participe. Voici mes deux premières propositions :

Mini-pommes d’amour

Photographie culinaire mini-pomme d'amour

Velouté de betterave-pâtisson et cristallines de betterave

Photographie culinaire veloute-betterave-patisson-cristallines

Et en troisième proposition je ressors mon…

Carpaccio de radis noir

Photographie culinaire carpaccio de radis noir


Recette pour 3 mini-pommes d’amour

• 3 petites pommes
• 100 g de sucre
• 2 càs d’eau
• quelques gouttes de colorant alimentaire rouge

Piquer les pommes sur des piques en bois (j’ai utilisé des baguettes chinoises). Dans une casserole mettre le sucre, l’eau et le colorant alimentaire et faire chauffer à feu doux. Cuire sans remuer jusqu’à la formation d’un caramel. Placer les pommes sur un papier sulfurisé et faire couler le caramel sur les pommes. Laisser durcir et déguster !

Comme on peut le voir sur la photo, j’ai eu du mal à retenir mes loulous qui étaient très, très pressés de goûter les pommes d’amour… Ceci dit je dois avouer que l’effet est voulu et que c’est un peu ma marque de fabrique en ce moment (c’est pourquoi deux photos sur les trois proposées ont cet effet de mouvement des mains). Ça a donné une séance photo plutôt rigolote avec les enfants sur les starting bloc prêts à sauter sur les pommes d’amour !
C’est un parti pris un peu risqué de jouer avec le mouvement en photographie culinaire alors qu’on qualifie celle-ci de nature morte donc, par définition, sans mouvement. Mais j’aime bien ça, la cuisine c’est la vie, le mouvement, la gourmandise et l’impatience de goûter !


Recette pour le velouté de betterave-pâtisson
et les cristallines de betterave (pour 2 personnes)

• 1 pâtisson
• 1 betterave
• 1 gousse d’ail
• 1 bouillon cube
• 15 cl de crème fleurette
• paprika
• graines de sésame grillé
• 1 càs d’huile d’olive

Pour les cristallines :

Trancher quelques rondelles de betterave très fines avec une mandoline. Les blanchir à l’eau pendant 5 min. Conserver l’eau et les essuyer sur du papier absorbant. Préchauffer le four à 150°C. Sur une plaque de four étaler les tranches sur une feuille de papier sulfurisé. Vaporiser un peu d’huile d’olive. Placer une seconde feuille de papier sulfurisé et maintenir en pression avec une plaque (moi je n’ai pas trouvé de plaque alors j’ai juste fait le vide entre les deux feuilles mais à la cuisson ça a tendance gondoler légèrement). Enfourner pour 30 min environ. Les tranches doivent être cassantes et un peu transparentes. Laisser refroidir dans le four.

Pour le velouté :

Faire cuire le pâtisson entier à l’eau pendant 30 min. Pendant ce temps hacher l’ail et couper le reste de betterave en dés. Dans une sauteuse avec couvercle, faire revenir l’ail dans l’huile d’olive et ajouter les dés de betterave. Ajouter l’eau de cuisson des cristallines réservée et le bouillon cube. Couvrir et laisser cuire pendant environ 45 min (ajouter de l’eau si nécessaire). Pendant ce temps, ouvrir le pâtisson sur le dessus pour avoir une soupière avec son couvercle et prélever la chair avec une cuillère (ou avec une cuillère parisienne, c’est plus facile !). Ajouter la chair du pâtisson aux dés de betterave. Quand les betteraves sont cuites ajouter la crème fleurette et mixer. Verser le velouté dans le pâtisson, saupoudrer de paprika et de graines de sésame grillé. Servir accompagné des cristallines de betterave.


Recette du carpaccio de radis noir voir ici